La cruche

Voilà un très joli spectacle, excellemment interprété, poivré et chantant dont la mise en scène prête le flanc aux humeurs buissonnières et gourmandes, où le vulgaire et le délicat s’accrochent irrésistiblement au palais, la plume si bien troussée de Courteline. (Le Monde)


Vendredi 9 novembre à 21h

Le verbe mordant de Georges Courteline nous entraîne dans nombre de situations drôles et désopilantes.
Margot est la maîtresse de Laurianne.
Camille est la maîtresse de Duvernié.
Laurianne voudrait bien être l’amant de Camille et Duvernié l’amant de Margot et inversement.

La compagnie de l’Envolée Lyrique s’adonne aux joies du Théâtre de mœurs. Elle y tartine une couche de légèreté, y saupoudre une touche de lyrique a cappella et livre une profonde satire sociale où règnent les jugements de valeurs, les secrets et les mensonges.

De Georges Courteline
Mise en scène Henri de Vasselot
Avec Antonine Bacquet, Agathe Trebucq, Florence Alayrac, Maria Mirante, Martin Jeudy, Marc Valéro, Alexander Swan, Marc Sollogoub et Henri de Vasselot.
Compagnie de L’Envolée Lyrique