agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Syndicat Intercommunal pour l’aménagement et l’entretien de la Coulée Verte

(SICOVY)

Il a pour objectif de protéger le site de la coulée verte, maintenir des activités agricoles et développer ses fonctions écologiques, d’aménager ses différents espaces pour permettre l’accès aux familles, randonneurs et sportifs : de faire de ce lieu un secteur intercommunal voué aux loisirs et à la détente.

Il est présidé par : Paul Loridant, 1er Maire-adjoint de la ville des Ulis

Les élus de la ville de Bures qui y siègent sont :

Titulaires
- Jean-François Vigier, Maire
- Dominique Voltz, Conseiller municipal
- Hélène Cachier, Conseillère municipale déléguée

Suppléants :

- Christophe Debonne, Conseiller municipal
- Arnaud Poirier, Maire-adjoint chargé des Sports,
- Christian Durix, Maire-adjoint chargé des fêtes, animations et commerces.

Le SICOVY, propriétaire du Viaduc des Fauvettes : Petit historique

Ce viaduc dit des « fauvettes » est situé sur le territoire des communes de Bures-sur-Yvette et de Gometz-le-Châtel.

Il est depuis 2008, propriété du SICOVY. Syndicat intercommunal de la coulée verte de l’Yvette (réunissant les villes de Bures, Gometz-le-Châtel et Les Ulis)

Le viaduc franchit une large vallée dans un site boisé où coule le ruisseau d’Angoulême.

Cet ouvrage en maçonnerie de meulière compte 12 arches de 15 mètres d’ouverture. D’une longueur de 218 mètres et d’une largeur de 8.15 mètres, il culmine en fond de vallée à 34 mètres de hauteur (la pile la plus haute mesure 33.80 mètres). Il fut construit entre les années 1907 et 1914 pour la création de la ligne ferroviaire PARIS CHARTRES qui n’a jamais été ouverte mais dont les travaux d’équipements ferroviaires furent poursuivis jusqu’en 1930.

La dernière travée coté sud fut bombardée par les avions alliés en 1944 et les équipements ferroviaires furent récupérés fin 1944 par le génie pour être réutilisé sur d’autres lignes. Le déclassement de la ligne SNCF fut prononcé en 1953. Le viaduc fut alors transféré à l’Etat. A la fin des années 90, il a été décidé de réparer le viaduc des fauvettes en reconstruisant la dernière travée coté sud et en mettant en place des gardes corps.

Le viaduc a été racheté par le SICOVY en 2008, dans la mesure où cette plateforme est située au cœur même de la coulée verte et crée un cheminement central permettant le franchissement de la vallée.

Utilisé par des passionnés d’escalade et de spéléologie, il est considéré comme la plus haute falaise d’Ile-de-France.

SICOVY
Mairie des Ulis
Tél. : 01 69 29 34 00